Archives

01/04/2012 - Les Jarnais écocitoyens ou énergivores ?

Environ 80 % de l’énergie utilisée aujourd’hui dans le monde est d’origine fossile*. Le rythme actuel de consommation ajouté à la croissance époustouflante de certains pays en développement comme la Chine, l’Inde et le Brésil, amenuisent considérablement les stocks de la plupart des matières premières et notamment les ressources énergétiques non renouvelables. D’ici quelques décennies les gisements de pétrole et de gaz et dans une moindre mesure de charbon, seront inexorablement épuisés. * Il s’agit de matière organique enfouie dans le sous-sol depuis des dizaines voire des centaines de millions d’années (surtout le plancton marin métamorphosé en pétrole et en gaz et les forêts transformées en charbon).
Article daté du 05/04/2012
La Jarne et la planète bleue
Que cela soit à l’échelle de la Terre, à l’échelle de la France ou à l’échelle de La Jarne, vous, nous, et tous les autres humains, sommes concernés par la gestion des ressources naturelles de la planète. Qu’il s’agisse d’eau, d’hydrocarbures (pétrole, gaz naturel, charbon), de minerais, de bois, d’énergie (solaire, éolienne, géothermique, etc.) et de denrées agricoles (végétales et animales).
Article daté du 04/04/2012
Malheureusement, depuis deux siècles, qui correspondent à l’ère industrielle, toutes les matières premières accessibles de notre planète ont été exploités et souvent surexploités pour satisfaire les besoins insatiables de l’homme, de façon peu équitable de surcroit. Certes, en contrepartie, la qualité de vie s’est améliorée graduellement dans nos contrées pour nous offrir un cadre de vie de plus en plus confortable en apparence. Un des revers de la médaille est que notre société de consommation n’a pas réalisée que sa boulimie énergétique et les progrès technologique, sont accompagnés de nuisances environnementales souvent irréversibles. Ainsi l’air, l’eau, le sol et le sous-sol sont plus ou moins contaminés sur l’ensemble du globe. La pollution atmosphérique et le réchauffement climatique sont devenus à présent une menace permanente pour les populations. Une prise de conscience semble désormais interpeller bon nombre de nos congénères. C’est notamment le cas pour ce qui concerne les ressources énergétiques dont le coût ne cesse d’augmenter du fait de leur raréfaction et des catastrophes écologiques qu’elles engendrent (marées noires, accidents nucléaires…). Dans toutes les conversations à La Jarne, à San Francisco, à Kyoto, à Sydney ou ailleurs l’inquiétude se fait sentir pour des lendemains incertains…
Article daté du 04/04/2012
Semaine du Développement Durable
Pour la dixième année consécutive, La Semaine du Développement Durable (du 1er au 7 avril 2012) est venue nous rappeler quelques unes des consignes essentielles que chaque citoyen se doit de respecter pour que la Terre continue de tourner rond ! Nous citerons pour l’exemple trois grands thèmes. - Une écomobilité sans cesse amélioré : utilisations des modes de transports les moins polluants donc à moindre impact en termes de rejets de GES ( gaz à effet de serre). Privilégier les transports en commun multimodaux (bus, train, bateau électrosolaire,etc.), le covoiturage et les parkings relais. Utiliser les liaisons douces du territoire de la CdA de La Rochelle (sentiers de découverte, voies cyclables totalisant 232 km…). - Une consommation responsable qui favorise le développement des produits ayant un impact environnemental minimal : circuit-court donc produits de proximité et produits de saison, moindre consommation des ressources énergétiques donc moindre impact carbone ; déchets et emballage recyclables et réutilisables…
Article daté du 04/04/2012
- L'habitat et le cadre de vie donnent aussi l’occasion d’avoir un comportement éco-responsable au travers de gestes et d’habitudes parfois insignifiants mais qui, à grande échelle, contribuent efficacement à économiser l’énergie et l’eau, sachant que ces ressources sont gratuites si on ne les utilise pas. Alors « halte au gaspillage ! » Concernant l’énergie, voici quelques exemples dictés par la logique : préférer le plus longtemps possible la lumière naturelle plutôt qu’allumer des ampoules (même basse tension) dans un endroit sombre ; éteindre la lumière quand on quitte une pièce vide ; ne garder aucun appareil en veille ; adapter la température en fonction des pièces (avec 1°C de moins dans la maison vous économisez 7% sur le chauffage)… Concernant l’eau les conseils suivant sont toujours d’actualité : prendre une douche plutôt qu’un bain ; fermer le robinet pendant le brossage de dents économise 15 litres d’eau ; arroser son jardin aux heures les plus fraiches ; respecter les consignes de tri des déchets ; opter pour le compostage individuel c’est 30% de déchets en moins dans les poubelles bleues…
Article daté du 04/04/2012
"La Jarne durablement"
Ce n’est pas un hasard si l’équipe municipale actuelle a choisi durant sa campagne ce slogan. Il est le reflet de notre ambition et de notre volonté de garder notre village le plus à l’abri possible des agitations de notre monde en pleine mutation. Cela ne veut pas dire à l’écart puisque nous avons la chance d’appartenir à la Communauté d’agglomération rochelaise merveilleusement située sur le rivage de l’Atlantique. De plus notre CdA est un modèle du genre en ce qui concerne l’environnement et le développement durable à l’image de nos vélos jaunes inaugurés voici près de 40 ans et bien d’autres concepts au niveau des transports qui on fait des adeptes sur la planète entière.
Article daté du 04/04/2012
Le village de La Jarne n’est pas en reste, il est notamment desservi toutes les heures par un bus (Jaune lui aussi) qui rejoint le Vieux Port en quelques minutes tout en économisant du carburant et en réduisant la pollution atmosphérique. Dans le bourg, l’extension des zones 30 devrait améliorer la sécurité et réduire le bruit des véhicules à moteur. Et, si l’éclairage reste allumé toute la nuit, sachez que des variateurs de puissance se déclencheront automatiquement à partir de 22h30 pour réduire la facture énergétique de 30%. Toujours sur le plan des économies d’énergie, la nouvelle cantine est équipée comme chez un certain nombre de particuliers de panneaux photovoltaïque et d’un chauffe-eau solaire.
Article daté du 04/04/2012
En ce qui concerne le tri des déchets la mise en place des poubelles bleues et jaunes on avantageusement remplacé les sacs plastiques et autres contenants hétéroclites. Les bacs enterrés près de la salle Mélusine correspondent aussi à un progrès en matière d’hygiène et d’environnement. Par ailleurs, La Jarne poursuit son programme de reconstruction du paysage en plantant des vergers, des haies et des bosquets pour retrouver la nature d’antan et pour embellir notre cadre de vie. La broyeuse municipale avale toujours en quantité impressionnante les branchages produits par l'élagage pour faire du compost servant à fertiliser les plantations. Dans le cadre du PLU (Plan local d’urbanisme) en cours d’élaboration, le PADD (Projet d'aménagement et de développement durable) définit les orientations d'urbanisme à long terme et les aménagements retenus par les élus en concertation avec les habitants de la commune. Sans être brutale, la transition de notre mode de vie est en marche, inéluctablement, vers un monde plus respectueux de l’environnement… Nous n’avons pas le choix ! Jérôme Goyallon et la Commission Urbanisme & Développement durable
Article daté du 04/04/2012

03/02/2012 - La démarche Agenda 21 acte II

Vivre ensemble, vivre autrement, s’engager dans la lutte contre la pollution et le changement climatique, protéger et économiser les ressources naturelles, développer l’économie verte, s’adapter aux changements et être acteurs, faire du bien-être humain une priorité et développer la solidarité sont les objectifs qui dessinent l’Agenda 21 local de la CdA de La Rochelle, à partir du diagnostic technique et des ateliers (habitants et professionnels) dans lesquels les Jarnais sont les invités permanents.
Article daté du 05/02/2012
Ainsi, hier Jeudi 2 février, rendez-vous était donné aux Jarnais, comme aux autres habitants de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, pour participer à une réunion publique de manière interactive. En effet, les 400 premières personnes arrivées se sont vues remettre un boitier électronique permettant à chacun de répondre simultanément aux questions posées par deux animateurs. Face au public Maxime Bono, Député-maire de La Rochelle et Président de la CdA et Yann Juin, Maire d’Esnandes et Vice-président de la CdA, ont ainsi pu dialoguer avec le public de manière ordonnée et concise en respectant la trame du débat.
Article daté du 05/02/2012
Cette expérimentation d’une nouvelle forme de participation des citoyens constitue un premier élément de réponse aux propositions faites dans des ateliers au cours du premier semestre 2011 autour de huit thématiques. Les réflexions de ces groupes de travail ont été complétées à l’automne par celles émanant des « ateliers professionnels » rassemblant acteurs économiques, institutionnels, politiques et associatifs. Les synthèses de ces ateliers ont ensuite été confrontées au diagnostic technique (état des lieux) présenté lors du 1er Forum 21 en janvier 2011. Cette mise en perspective a permis d’aboutir au « diagnostic partagé » finalisé hier soir. Il servira au printemps à la définition conjointe du programme d’actions avec les habitants et les professionnels sur la même voie que les vélos jaunes de La Rochelle, précurseurs de l'Agenda 21, mis en service dès 1973... La Commission urbanisme et développement durable
Article daté du 05/02/2012

02/02/2012 : Journée mondiale des zones humides et tourisme

Chaque année le 2 février, la Journée mondiale des zones humides est célébrée par près de 160 pays. Depuis 2001, en France, les organismes gouvernementaux, les ONG et les associations concernées profitent de l'occasion pour lancer des actions de sensibilisation auprès du public. Cette année 2012 a pour thème "Le tourisme dans les zones humides : une expérience unique".
Article daté du 05/02/2012
Les zones humides comprennent les terrains (exploités ou non) inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire. Ce sont des étendues de marais, de tourbières où l'eau est stagnante ou courante. Sur ces espaces la végétation est dominée par des plantes hygrophiles, c'est-à-dire "gourmandes" en eau. Les zones humides abritent une faune très diversifiée. La moitié des espèces d'oiseaux en dépendent tandis que les amphibiens et les poissons y prolifèrent. En outre, elles fonctionnent comme des stations d'épuration de l'eau, permettent le stockage du CO2 dans le sol et servent de zones-tampons en cas d'inondations. En France, depuis le début du 20ème siècle, 67% des zones humides en France ont disparu notamment du fait de l'urbanisation du remembrement.
Article daté du 05/02/2012
En France, les zones humides occupent 150 km² dont 150 ha à La Jarne. Avec ses 18 communes, la communauté d’agglomération de la Rochelle totalise pour l’instant 2 000 hectares de zones humides dont 1 600 hectares de marais. Non seulement ils agissent sur la bonne qualité de l’eau mais ils diminuent considérablement les risques d’inondations. Si nos zones humides n’existaient pas, la tempête Xynthia aurait fait davantage de dégâts sur le littoral. Les marais de La Jarne (Marais de Vuhé, Marais de la Cabane brûlée, Marais de la Pierre et Marais de l’Ile) communiquent avec ceux d’Aytré (Marais doux) et d’Angoulins (Marais du Pont de la Pierre) sur une superficie totale de 300 hectares environ. La Jarne et ses voisines Aytré et Angoulins-sur-Mer devraient à terme gérer ensemble leur zone humide commune en la rendant accessible au public. Un projet de piste cyclable et de chemins piétonniers est envisagé dans le prolongement de la « coulée verte » de La Jarne, depuis le pôle de loisir à vocation éco-touristique jusqu’à l’océan. Le tourisme dans la zone humide de La Jarne et de ses environs deviendra alors une réalité… La Commission urbanisme et développement durable
Article daté du 05/02/2012

15/10/2011 - L’urbanisme : concilier développement urbain et préservation du cadre de vie

L’urbanisme est l’une des tâches primordiales de l’équipe municipale, notamment depuis la rentrée de septembre comme le prévoyait notre programme. La commission du PLU (Plan local d’urbanisme) s’est ainsi réunie dernièrement à trois reprises pour statuer sur les projets en cours. Après l’achèvement du Diagnostic et la rédaction du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durables), le moment était venu de définir les orientations de la politique de la commune en matière de logements. La construction de ces derniers entrainant l’ouverture de nouveaux terrains à bâtir et une extension de la voirie. Pour cela, la municipalité de La Jarne doit prendre en compte les nouvelles dispositions imposées à l’échelle nationale par le Grenelle de l’environnement, sans oublier les impératifs du SCOT (Schéma de cohérence territoriale) de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et du PLH (Programme Local de l’Habitat) ainsi que les recommandations dictées par l’Agenda 21 et la Trame verte et bleue. En outre, l’étude de faisabilité du pôle de loisirs de La Jarne réalisée par le cabinet Sécheresse-consultants doit aboutir prochainement à un plan d’actions qui sera également intégré au PLU.
 
Ces différents partenariats obligatoires entrainent des mesures contraignantes, mais nécessaires, pour toutes les communes et en l’occurrence celle de La Jarne. En voici, en bref, l’inventaire :
 
  • La loi du Grenelle 2 sur l’environnement a pour but d’améliorer la qualité de vie des habitants en favorisant un urbanisme économe en ressources foncières et énergétiques. Ainsi, La Jarne et ses voisines devront privilégier le renouvellement urbain (« construire la ville sur la ville ») ainsi que les abords immédiats des bourgs pour éviter l’étalement des constructions. Le grenelle 2 implique également des moyens de transport multimodaux fonctionnels à un prix abordable comme le prévoit le PDU (Plan de Déplacements Urbains) engagé par la CdA.
 
 
  • Le Schéma de cohérence territoriale (SCOT) qui, tout en respectant une cohésion sociale, dicte les grandes orientations pour notre territoire en 2020 notamment en matière d’organisation de l’espace et de préservation des zones agricoles, des zones humides, des zones boisées. Sur les 200 ha à vocation d’habitat alloués à l’ensemble de la CdA, environ 8 hectares sont disponibles pour La Jarne. Selon les objectifs du SCOT, notre commune comme toute celles de la deuxième couronne devront construire au minimum 20 logements par hectare.
 
  • Le Programme Local de l’Habitat est un outil stratégique qui permet d’articuler les politiques d’aménagement urbain et d’habitat dans une vision globale de "politique de la ville". Le PLH assure la mise en œuvre de moyens visant à assurer la mixité sociale et à pourvoir les besoins en logements sociaux locatifs, soit 25% dans chaque programme immobilier de plus de 10 logements nouveaux et pour les unités foncières de plus de 2500 m².
 
 
  • L’Agenda 21 (en cours d’élaboration), signifie "ce qu’il faut faire pour le 21ème siècle" et propose un programme d’actions coordonnées permettant un développement durable à l’échelle de la commune, à celle de la CdA, à celle de la Région et même à celle de la planète. Ces programmes s'appuient sur les problématiques des territoires selon la maxime "penser global, agir local".
 
  • La Trame verte et bleue est une mesure du Grenelle Environnement ayant pour objectif de déjouer le déclin de la biodiversité en préservant et en restaurant, voire en créant, des continuités écologiques sur l’ensemble du territoire français. Cette trame permet aux espèces animales et végétales, de circuler, de s’alimenter et de se reproduire en toute quiétude pour assurer leur préservation et assurer la pérennité de nos écosystèmes. Jérôme Goyallon, adjoint à l’urbanisme.
Article daté du 18/10/2011

08/10/2011 - Biodiversité : espèces invasives en pays jarnais

Une espèce invasive est un animal ou un végétal exotique (ou exogène) qui provoque des perturbations nuisibles à la biodiversité locale. C’est le cas dans plusieurs écosystèmes de la commune de La Jarne (marais, bois…) où ces organismes se sont adaptés à notre environnement naturel au détriment de la faune et de la flore indigènes. Parfois, leur proximité peut aussi en faire un danger pour l’homme. Quelques unes des nombreuses espèces envahissantes sont bien connues du public car elles font régulièrement l’objet de l’actualité et donc d’articles et de reportages dans la presse. Chez les insectes, dont nous parlerons aujourd’hui, c’est le cas du frelon asiatique, de la chenille processionnaire et de la mineuse du marronnier.
 
Le frelon asiatique (Vespa velutina) est originaire d’Asie du Sud-est. Cet insecte a été observé pour la première fois en France fin 2005. Son introduction accidentelle serait liée à l’importation de marchandises chinoises. Ensuite, la canicule de l’été 2006 a été favorable à son développement. Vespa velutina est identifiée pour la première fois en Charente-Maritime en 2007. Ce frelon s’est aujourd'hui bien acclimaté en France et notamment dans le grand Ouest où il s'est largement répandu. Tous les frelons sont des prédateurs pour l’abeille domestique et Vespa velutina est pour cette dernière un ennemi mortel. Ce frelon n'est pas agressif envers l'homme tant qu'il reste éloigné de son nid (4 à 5 mètres), sinon gare à une attaque collective. Une dizaine de piqûres peuvent provoquer chez l’être humain un empoisonnement nécessitant son hospitalisation.
 
 
 
La processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) est un insecte qui donne un papillon après avoir été une chenille. Cette larve couverte de poils urticants est connue pour se déplacer à la queue leu leu. Elle se développe de préférence sur le Pin noir d’Autriche, le pin laricio et le pin maritime qui lui fournissent avec leurs aiguilles une nourriture abondante. Originaire du pourtour méditerranéen, la processionnaire du pin occupe actuellement les 2/3 du territoire français. Incitée par le réchauffement climatique, elle poursuit son expansion vers le Nord d’environ 5 km par an. Dans le parc du château de Buzay à La Jarne, l’allée des pins noirs d’Autriche est un lieu rêvé pour les chenilles processionnaires qui sont en grande partie responsables de la défoliation des arbres. Dans le village, les chenilles sont souvent présentes dans les jardins où poussent des conifères. Des résineux ont été abattus sur un terrain municipal jouxtant l’école de la Pierre Levée pour éviter aux écoliers d’être en contact avec ses insectes redoutables. Car, chacun de leurs poils est un petit harpon qui contient un venin très irritant lorsqu’on se gratte ou qu’on se frotte. Notons que les chiens sont souvent victimes de cet insecte.
 
La mineuse du marronnier (Cameraria ohridella), originaire de Macédoine (Inconnue jusqu’en 1984) est un insecte ravageur ayant élu domicile à partir de l’an 2000 dans toute la France et en particulier sur le territoire de La Jarne. Comme son nom l’indique l’arbre de prédilection de cette chenille vorace (longue de 25 à 50 mm) est le marronnier d’Inde. Plus discret par la taille (3 à 5 mm) le papillon pond des œufs qui deviennent les larves mineuses de feuilles. Dans le paysage de La Jarne on peut constater que tous les marronniers sont touchés, qu’il s’agisse des jeunes arbres plantés récemment ou des marronniers séculaires constituant la zone boisée de la coulée verte tout au long de l’Otus et du parc du château de Buzay. Si la mineuse des marronniers ne tue pas ses victimes, elle les laisse dans un état spectaculaire de dégradation et, dès juillet, ils sont couleur d’automne. Pour toute information relative au traitement et aux zones à traiter, contacter la FDGDON 17 (Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles de la Charente-Maritime) au 05 46 68 60 47) ou la Direction départementale des territoires et de la mer au 05 16 49 60 00. Jerome Goyallon - Adjoint à l'Environnement et au Développement Durable
Article daté du 10/10/2011

12/08/2011 - Etude du Pôle de loisirs de La Jarne

Suite à une étude préliminaire sur le potentiel écotouristique des différentes communes de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, La Jarne a été retenue pour son contexte environnemental exceptionnel. En effet, à l’ouest de notre village, le secteur verdoyant entourant le château de Buzay possède de réels atouts pour développer un véritable Pôle de loisirs. La CdA de La Rochelle a donc affecté un financement pour réaliser une étude précise sur la faisabilité d’une telle entreprise. Suite à un appel d’offre, un Cabinet d’experts hautement qualifiés (www.secheresse-consultants.fr) a été choisi pour évaluer le potentiel existant et définir un plan d’action pour aménager cette "zone verte". Un Comité de pilotage constitué d’ingénieurs de la CdA et d’élus a été créé pour suivre les différentes étapes du projet en prenant en compte les exigences du SCOT (Schéma de cohérence territoriale) et du PLU de La Jarne (Plan local d’urbanisme) en cours d’élaboration et notamment de son PADD (Plan d’aménagement et de développement durable). Régulièrement informés par leurs élus, les Jarnais seront de nouveau conviés à une réunion publique avant la fin de l’année…
 
L’agrandissement du golf (de 6 à 9 trous) est un des points phares du projet avec la valorisation du club hippique et du "Vertigo parc". D’autres activités seront développées dans le même temps : tennis, squash, parcours de santé, etc. Pour ce qui concerne le volet culturel, les propriétaires du château de Buzay sont également sollicités afin de proposer des animations didactiques et ludiques. Plusieurs modes d’hébergement touristique liés aux activités du pôle de loisirs vont également faire l’objet d’une investigation poussée pour satisfaire aux mieux les besoins en hôtellerie et en camping. La synergie des données devrait aboutir avant la fin de l'année à un schéma d’ensemble homogène totalement intégré à l’environnement. Jérôme Goyallon Adjoint à l’urbanisme, à l’environnement et au développement durable
Article daté du 16/08/2011

02/07/2011 - Le sentier du succès

Photos HD : voir dans la rubrique fonds d'écran
Ce samedi 2 juillet 2011 à 9 heures et 12 minutes, 57 marcheurs se sont élancés sous un soleil radieux sur le tout nouveau sentier de découverte de La Jarne inauguré ce même jour. Un grand nombre de randonneurs appartient à la dynamique association des Guiboles jarnaises menée avec vélocité par Marie-Pierre Guillas (maillot vert) et Joël Planchot (maillot orange). En fait, tous les membres du groupe dans l’exercice de leur discipline arborent fièrement à chaque sortie le T-shirt du club : vert pour la gente féminine et orange pour les mâles. Les chemises et chemisiers blancs ou bleus indiquaient par conséquent que leurs propriétaires n’appartenaient pas, ou pas encore, aux Guiboles jarnaises. Des randonneuses de l’AVF ont ainsi pu être remarquées dans le peloton !
 
Huit kilomètres et huit bornes pédagogiques plus tard, retour à la case départ : les 114 chaussures poussiéreuses de nos sportifs foulaient désormais la pelouse de la place de la Liberté martyrisée par la sécheresse. Là, près du dolmen de qui Napoléon aurait pu dire "Du haut de ce mégalithe soixante siècles vous contemplent", une tente, un microphone et des enceintes acoustiques indiquaient que des orateurs allaient s’exprimer en public.
 
Le premier à prendre la parole fut le maire de La Jarne qui remercia toutes les personnes impliquées dans la réalisation des supports pédagogiques du sentier de découverte. Tous les textes et toutes les illustrations des huit bornes ont été réalisés par des Jarnais avec la collaboration de la CdA de La Rochelle qui a financé et organisé l’opération. Le second partenaire qui a assuré le suivi et la réalisation des panneaux est l’association Nature-environnement 17 qui a l’expérience d’une douzaine de sentiers de la CdA. Guy Coursan a rendu également hommage au personnel du Service technique de La Jarne qui a préparé le terrain et mis en place les bornes. Enfin, le maire a remercié Didier de Montbron qui a signé une convention avec la municipalité autorisant le droit de passage au public dans l’Allée des pins (sous certaines conditions) pour une durée de 10 ans.
 
Le deuxième orateur fut Alain Bucherie, Vice-président de la Communauté d'agglomération de La Rochelle, Délégué à la Trame verte et aux liaisons douces qui a félicité les Jarnais pour leurs initiatives en matière d’environnement. Il a notamment rappelé notre engagement écologique en ce qui concerne la restauration de nos paysages et nos campagnes de plantation d’essences locales oubliées comme celles des vergers de la salle Mélusine. Si Jean-Louis Jammet, Directeur de l’environnement à la CdA de La Rochelle n’a pas prononcé d’allocution, il a démontré par sa présence et ses encouragements son intérêt pour nos actions.
Article daté du 04/07/2011
Un cocktail organisé par la CdA a permis aux nombreuses personnes qui ont fait le déplacement de savourer des boissons fraiches accompagnées de toasts originaux à base de légumes et de fruits bio. On a pu remarquer dans l’assistance la présence de nombreux élus provenant des autres communes de la CdA. Ils ont apprécié à l’unanimité la belle allure de nos bornes en bois qui jalonnent notre sentier que nous vous invitons à découvrir… En attendant vous pouvez visionner et télécharger (cliquez sur chaque lien en bleu) 21 photos (16/9 HD) prises lors de cette journée d’inauguration en allant dans la rubrique "Fonds d’écran" de ce site. Jérôme Goyallon Adjoint au Maire, délégué à l’environnement et au développement durable
Article daté du 02/07/2011
Ouverture de la mairie au public :
lundi / mercredi / jeudi : 8h30-12h et 13h30-18h
mardi : 13h-18h
vendredi : 8h30-13h
 
Adresse : Rue de l'Église
Tél. : 05.46.56.63.64 / Fax. : 05.46.56.74.43
 
Vos RDV espace Jeunesse A votre écoute
Photo du jour
L'école de la Pierre Levée au mois d'août : prière de ne pas déranger ! - Photo MLJ/JG