Gestion des déchets

Le ramassage des ordures ménagères est géré par la Communauté d'Agglomération de La Rochelle :

 

  • Vos bacs bleus sont collectés le mercredi.
  • Vos bacs jaunes sont collectés le mardi.
Les bacs doivent être sortis la veille au soir.

Pour consulter les informations sur les déchèteries, rendez-vous sur le site de la Communauté d'Agglomération.

 

06/06/2011 - Altriane a pris son envol… avec des Jarnais pour témoins

L'entrée du centre Altriane - Photo Sud-Ouest Non, il ne s’agit ni d’une fusée, ni d’un centre spatial, ALTRIANE est le nom du Centre de valorisation des déchets de l’Agglomération de La Rochelle inauguré le mois dernier à Salles-sur-Mer, à la limite de notre commune sur la route de Surgères. Le Maire de La Jarne et quelques conseillers municipaux étaient présents à la cérémonie officielle pour marquer leur solidarité avec la politique incitative de tri des déchets de la CdA. Beaucoup de représentants des 18 communes concernées avaient également fait le déplacement ainsi que des personnalités du département de la Charente-Maritime et de la région Poitou-Charentes. Les visiteurs étaient beaucoup trop nombreux ce jour là pour permettre à tous l’accès aux nouveaux locaux. C’est la raison pour laquelle des visites guidées sont organisées sur rendez-vous pour le public et bien entendu pour les scolaires.

Une "ambassadrice" explique à l'équipe municipale les étapes du tri des déchets recyclables - Photo MLJ/JG
Deux groupes de personnes composés d’employés de la mairie et d’élus sont allés en reconnaissance visiter le centre de tri ALTRIANE. Parés de gilets jaune fluo pour la sécurité, ils ont été guidés tout au long d’un circuit aménagé par une "ambassadrice" du tri. Pour commencer, des films, des outils et des jeux pédagogiques ont été présentés à la délégation jarnaise afin de lui expliquer en détails le sort qui attend nos sacs jaunes. Comme tout le monde est sensé le savoir, leur contenu correspond aux déchets recyclables : papier, carton, plastique, métal (acier, aluminium…) que chacun d’entre nous sépare des déchets verts et des ordures non recyclables jetées dans les sacs noirs.



La suite de la visite permet de suivre en direct les différentes opérations du tri qui sont tantôt manuelles, tantôt automatiques avec de drôles de machines. Un tapis roulant transporte d’abord les déchets recyclables (6,5 à 8 tonnes à l’heure) jusqu’à la cabine de tri où les valoristes effectuent un premier tri pour supprimer les cartons et les films plastiques.





Les balles de plastiques et de cartons prêtes à l'expédition en usine de recyclage - Photo MLJ/JG Ensuite un séparateur balistique détecte selon l’élasticité des matériaux s’ils sont creux ou plats. Ces derniers sont ensuite séparés manuellement par catégories. Les corps plats en plastique sont finalement pressés en balles de 500kg qui sont expédiés vers les usines de recyclage (6,57 milliards de bouteilles et flacons plastiques ont été collectés en France pour le recyclage en 2010). Les déchets contenant du fer (exemple : boites de conserve) sont récoltés par tri magnétique avant d’être pressés en cube d’une vingtaine de kilos pour être transportés jusqu’à la fonderie. Les corps creux (exemple : packs de lait, canettes, bouteilles plastique) sont triés par des séparateurs optiques expéditifs (10 objets à la seconde).

Photo D.R. : Vêtements à base de bouteilles plastiques 100% recyclées en fibres polaires Tout ce qui a été refusé durant le processus de tri sera acheminé vers un incinérateur qui fournira de l’énergie pour le chauffage urbain. Quant aux balles des différents matériaux une nouvelle vie commence. Elles sont devenues des "matières premières secondaires" qui serviront à fabriquer de nouveaux objets… Les plastiques deviendront des tissus polaires, des chaussures, des poils de balais, des bacs à fleurs, des tuyaux, etc. Les métaux deviendront des casseroles, des outils, du mobilier, etc. De leur côté, les cartons et les papiers seront transformés en pâte à papier pour redevenir… du papier et du carton : le cycle du recyclage est ainsi bouclé pour un tour, jusqu’à la prochaine fois ! Devant cette démonstration incontestable, les mauvais trieurs devraient changer de comportement pour le bien être de la planète en commençant par notre jolie région…

La visite du centre de valorisation des déchets ALTRIANE est programmée pour les enfants de l’école élémentaire de la Pierre levée. Les adultes peuvent s’organiser entre eux en formant de leur côté des groupes de 10 à 18 personnes et en prenant rendez-vous par téléphone au N° vert 0 800 535 844. Les jours de visite sont les mardis et jeudis.

JG et la Commission Environnement et Développement durable

21/02/2011 - Les conteneurs à ordure enterrés sont opérationnels

Trions tous pour La Jarne et donc pour la planète ! C’est avec une certaine impatience que les élus attendaient la mise en place des trois premiers conteneurs à ordures enterrés dans la commune de La Jarne. Ils sont destinés à remplacer les bacs non-enterrés (photo en haut à gauche) disposés près des terrains de sport sur le parking qui prolonge la rue Pierre de Coubertin. Cet endroit est souvent considéré comme une aire de stockage provisoire (qui parfois dure longtemps) pour les gravats utilisés pour la voirie et autres décombres laissés à l’abandon. A l’écart des maisons d’habitation ce lieu est devenu au fil du temps un dépotoir pratique pour quelques-uns et agaçant pour tous les autres. Le phénomène est bien connu, la saleté attire la saleté et les mauvaises habitudes s’installent durablement. Par exemple, le bac à verre étaient entourés de toutes sortes de déchets et pour le comble de bouteilles que certains indélicats charriaient à même le sol à quelques décimètres de l’orifice prévu pour le tri sélectif.

trois conteneurs à votre disposition En installant les nouveaux collecteurs enterrés dans un espace commun dégagé et propre, les élus souhaitent inciter l’ensemble de la population à déposer de manière écocitoyenne leurs déchets. Pour initier l’ensemble de la population jarnaise au tri sélectif individuel, l’installation d’un deuxième kit de bacs est prévu au nord de la rue nationale. L’ensemble de ce projet a pu être mené à bien grâce à l’aide financière et technique de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle qui, rappelons-le, a en charge l’enlèvement, la récupération et le traitement des ordures ménagères ainsi que la gestion des déchèteries et de la station de compostage. Nous comptons donc sur le civisme des Jarnais pour qu’ils déposent leurs ordures dans les trois conteneurs bien distincts [déchets domestiques - emballages recyclables - verres] sans souiller la station de tri, ni polluer l’environnement en général…

JG – Commission environnement et développement durable

Bien gérer les déchets ménagers pour protéger l’environnement.

Les conteneurs de La Jarne près de la salle Mélusine - Photo MLJ/JG Chaque Français jette environ un kilo de déchets ménagers quotidiennement soit 365 kilos par an. Plus de la moitié de ces déchets sont potentiellement recyclables à condition que chacun d’entre nous contribue au tri sélectif. Pour l’heure, 8.200 tonnes de déchets recyclables sont collectées annuellement dans les sacs jaunes des 147.000 Charentais de la CdA. Cela représente en moyenne 54 kg de déchets recyclables par an et par habitant. C’est encourageant, mais on peut faire beaucoup mieux.

Les jeunes Jarnais ne nous dirons pas le contraire car ils sont sensibilisés et motivés au tri des déchets dès l’école. On constate même qu’ils contribuent largement à ce changement d’attitude en éduquant leurs parents à l’écologie et au développement durable ! Et ça marche : la quantité de déchets non recyclés est à la baisse depuis plusieurs années. Soulignons qu’en Europe, les Allemands et les Français se montrent les plus coutumiers du tri sélectif.

Nous savons comment faire pour améliorer dès à présent nos performances en matière de tri sélectif. Prenons un exemple : le recyclage des déchets organiques qui représente 30% du contenu de nos poubelles. Il s’agit des épluchures de légumes, du pain rassis, du marc de café, des fleurs fanées, des feuillages et du gazon du jardin, de la sciure et de la cendre de bois, etc. Plutôt que de les jeter dans les sacs noirs, on peut les valoriser sur place en les transformant en compost : un engrais naturel et écologique de première qualité.

A ce sujet, la CdA de La Rochelle a lancé avant l’été une opération "test" permettant aux Jarnais d’acquérir un composteur pour la somme de 15 € : une aubaine pour vivre en direct la métamorphose de nos « déchets verts » à peu de frais. Les candidats ont pris, depuis, possession de leur composteur individuel, de son bio-seau et d’un guide qui semblent satisfaire tous les utilisateurs. Enquête à suivre !...
Avant la prise de conscience ! Les enjeux du développement durable résident aussi dans l’élimination à la source des déchets non biodégradables ou non recyclables. Le meilleur moyen consiste à supprimer les emballages inutiles et non réutilisables comme le polystyrène, les films et les sacs plastique... Le papier, lui, se recycle 8 à 12 fois, sauf le papier peint et le papier cadeau imprimé.

Les autres emballages recyclables qui doivent transiter par les poubelles et sacs jaunes sont : les bidons et les flacons plastique opaques (bouteilles d’huile comprises), les bouteilles plastique transparentes, les boîtes métalliques et barquettes aluminium, les aérosols, les briques en carton alimentaire, les journaux, les magazines et dépliants publicitaires, le carton…

Attention ! une fausse manœuvre peut entraîner la destruction de vos sacs jaunes, s’il contiennent un intrus, un pot de yaourt par exemple. C’est le cas de 13% des sacs jaunes qui rejoignent les sacs noirs de la CdA pour être brûlés. Tout n’est pas perdu, ils servent à la production d’énergie pour chauffer des logements et des bâtiments publics notamment dans les quartiers de Mireuil et Port-Neuf.

Le verre (sans les bouchons) qui est recyclable à 100 % et à l’infini (comme le métal) doit être déposé dans des conteneurs spécifiques reconnaissables à leur bandeau vert dans les points recyclage. Ils côtoient fréquemment des conteneurs pour le papier (bandeau bleu) et pour le plastique (bandeau gris).

On retrouve ces conteneurs sur 530 points recyclage de l’agglomération rochelaise et dans ses 12 déchetteries. Ces dernières permettent aussi le dépôt des encombrants, de l’huile et des gros cartons. Nous reparlerons des VHU (véhicules hors d’usage) et autres gros déchets polluants une prochaine fois. En attendant, ne laisser pas vos sacs poubelles sur le trottoir trop longtemps avant leur collecte. A La Jarne on dépose les sacs jaunes le mardi soir et les sacs noirs le dimanche soir et le jeudi soir.

La Commission environnement et développement durable

Environnement : comment gérer ses "encombrants"

Définition des déchets ménagers encombrants
Des monstres encombrants - Illustration D.R. Les "encombrants" (appelés parfois "monstres") sont des objets volumineux et/ou lourds, tels que les appareils électroménagers et les meubles (armoires, lits, matelas, etc.) dont les dimensions sont telles qu'ils ne peuvent être transportés en déchetterie dans le coffre d’une automobile.

La Communauté d'Agglomération Rochelaise propose ce service d'enlèvement des encombrants en porte-à-porte. Appelez le numéro vert gratuit pour prendre rendez-vous dans un délai de 15 jours maximum.
                                                                                                          0 805 295 315 
 
L'enlèvement se fait à la date convenue, sur le trottoir, en présence de l'usager qui remet son Pass déchèteries, duquel est décompté un passage. Dans la limite de 3 fois par an pour un même logement.

Comment se débarrasser d’un ancien appareil ménager par ses propres moyens ?

· On doit le faire reprendre par le distributeur en cas de rachat d'un appareil neuf. L’écotaxe sert à financer le coût de cette opération depuis le 15 novembre 2006.
· On peut faire enlever un réfrigérateur ou une machine à laver par une association (ex. : Emmaüs) qui les répare lorsqu'ils peuvent encore servir ou récupère les pièces détachées.
· On peut le déposer soi-même dans une déchetterie avec un véhicule adapté.

Les déchets qui vous encombrent sans être des "encombrants" :
Décharge de pneus dans la nature - Photo Bernard Bailly · Les déchets verts qui sont à composter ou à emmener en déchetterie.
· Les déblais, gravats, poteries, décombres et autres déchets inertes qui sont à déposer en déchetterie.
· Les déchets spéciaux en raison de leur inflammabilité ou de leur toxicité. Ce sont les peintures, les vernis, les huiles et tous les autres fluides, qui sont à déposer en déchetterie.
· Les déchets dangereux comme le verre (certains objets, comme les écrans de télévision, contiennent aussi des substances nocives) qui sont à déposer en déchetterie.
· Les déchets faisant l'objet d'obligation de reprise, comme les pneus ou les médicaments, qui doivent être amenés aux vendeurs.


Un VHU est une épave de voiture - Photo Auto-forum Les déchets qui vous encombrent sans être des "encombrants" :

· Les déchets verts qui sont à composter ou à emmener en déchetterie.
· Les déblais, gravats, poteries, décombres et autres déchets inertes qui sont à déposer en déchetterie.
· Les déchets spéciaux en raison de leur inflammabilité ou de leur toxicité. Ce sont les peintures, les vernis, les huiles et tous les autres fluides, qui sont à déposer en déchetterie.
· Les déchets dangereux comme le verre (certains objets, comme les écrans de télévision, contiennent aussi des substances nocives) qui sont à déposer en déchetterie.
· Les déchets faisant l'objet d'obligation de reprise, comme les pneus ou les médicaments, qui doivent être amenés aux vendeurs.


Les VHU (véhicules hors d’usage) font parti des encombrants les plus polluants. Chaque année en France, 1,5 million de véhicules deviennent hors d’usage. Tout VHU est considéré comme un déchet dangereux et doit faire, c’est la loi, l'objet d'un traitement particulier pour éviter tout risque de pollution. Nous verrons prochainement les démarches obligatoires qui doivent être entreprises pour cela…

La Commission "Environnement et Développement durable" étudie en ce moment avec le Service technique le moyen d’évacuer les encombrants d’une manière économique et écologique. Vos suggestions peuvent nous être utiles et seront les bienvenues.

Les membres de la Commission "EDD"

 

ARCHIVES 2009 - Déchets domestiques : 10 ans de tri à La Jarne

Alors que se déroulaient du 1er au 7 avril la semaine nationale du développement durable et «Les Recyclades», la communauté d’agglomération de La Rochelle célébrait le dixième anniversaire du tri de ses ordures ménagères.

Avant de féliciter et d’encourager tous les écocitoyens de la CdA et notamment les Jarnais, hommage était rendu au Préfet de la Seine Eugène Poubelle (1831-1907) un précurseur en la matière, si l’on peut dire. En effet, le 24 novembre 1883 il signait un arrêté imposant des récipients spéciaux pour le dépôt des déchets domestiques.

Trois boîtes métalliques, qui prennent vite le nom de leur créateur (le nom commun "poubelle" entre dans le dictionnaire dès 1890), sont alors obligatoires :

· 1 pour les matières putrescibles,
· 1 pour les papiers et chiffons,
· 1 pour le verre, la faïence et les coquilles d'huîtres.

La collecte sélective est née ! En outre, les poubelles ne devaient pas être sorties à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit mais juste avant le passage du tombereau : entre 6h et 8h30 l’été et entre 8h et 9h l’hiver. Les boîtes vides étaient récupérées dans le quart d’heure qui suivait le ramassage.
Dis-moi ce que tu jettes, je te dirai ce que tu consommes - Photo MLJ/JG Mais, ce règlement ne fut que très partiellement respecté. Il fallut attendre plus d’un siècle pour que les premières expériences sur le tri sélectif soient de nouveau organisées à Paris et dans toute la France ! Dans la CdA de La Rochelle le tri est devenu effectif en 1999 dans les 18 communes. Certaines ont même joué les pionnières en 1995 et 1997.

En 10 ans, la quantité de déchets recyclables collectés à domicile est passée de 5.000 tonnes à 8.200 tonnes par an. Dans la CDA, chaque habitant trie annuellement en moyenne 62,2 kg alors que la moyenne nationale est de 47 kg. Parallèlement, 298 kg d’ordures ménagères par habitant et par an sont produites dans l’agglomération, alors que la moyenne nationale est de 474 kg.

Enfin, rappelons les jours de ramassages des ordures ménagères : le mardi soir pour les sacs jaunes, le dimanche soir et le jeudi soir pour les sacs noirs (voir le dossier "gestion des déchets" dans la rubrique "Environnement" de ce site Internet).

La Commission environnement et DD
 
Vos RDV espace Jeunesse A votre écoute